Barrages : Le taux de remplissage passe à 32,58%

Le taux de remplissage des barrages en exploitation à travers le territoire national a atteint 32,58%, à la faveur des dernières précipitations enregistrées dans plusieurs wilayas du pays, a appris mercredi 10 novembre l’APS auprès de l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT).

Cette augmentation des volumes d’eau emmagasinés à travers les 75 barrages du pays a été enregistrée grâce aux apports des derniers épisodes pluviométriques qu’ont connus plusieurs wilayas du pays ces derniers jours, a souligné la même source.

A cet effet, l’ANBT précise que les apports enregistrés jusqu’à la journée d’aujourd’hui mercredi sont de l’ordre de 18.550.600 m3.

Ainsi, le volume global mobilisé actuellement au niveau de l’ensemble des barrages en exploitation est de 2,3 milliards m3, correspondant à un taux de remplissage de 32,58%.

S’agissant de la situation hydrique par région, les données de l’ANBT précisent que l’apport enregistré à l’Ouest du pays a atteint 1.493.600 m3, portant le volume mobilisé à 207,82 millions m3, soit un taux de remplissage de 22,60%.

Pour la région Cheliff, l’apport enregistré a atteint 2.734.000 m3, portant le volume mobilisé à 288,59 millions m3 et le taux de remplissage à 18,11%.

La région Centre, quant à elle, a enregistré des apports de 9.794.000 m3, hissant les volumes mobilisé à 150,14 millions m3 et le taux de remplissage à 08,86%.

Quant à la Région Est, l’apport enregistré a atteint 4.529.000 m3, correspondant un volume mobilisé de 1,66 milliards m3, soit un taux de remplissage de 57,65%.

S’agissant de l’état des barrages, à travers le territoire national, 10 barrages affichent un taux de remplissage supérieur à 80%, selon l’ANBT, à savoir Kissir (Jijel) avec un taux de remplissage de 82,60%, Boussiaba (Jijel) à 87,90%, Beni Haroun (Mila) à 87,54%, Beni Zid (skikda) à 85,23%, Zit El Emba (Skikda) à 81,03%, Ouldjet Mellegue (Tébessa) à 87,86%, Tagharist (Khenchela) à 82,33%, Mexa (El Tarf) à 86,35%, Oued Taht (Mascara) à 95,40% et Fergoug (Mascara) à 99,22%.

Néanmoins, souligne l’agence, 46 barrages affichent un taux de remplissage inférieur à 30%.

Par ailleurs, l’ANBT a noté que durant cette journée, le volume  global prélevé pour les différents usages à partir des barrages est de 2.495.000 m3/j, dont 2.327. 000 m3/j pour l’alimentation en eau potable et 168.000 m3/j pour l’irrigation.

A rappeler que l’Office national de la météorologie (ONM) a indiqué, mardi dans un bulletin météorologique spécial (BMS) que de fortes pluies, parfois sous forme d’averses orageuses, continueront d’affecter plusieurs wilayas du Nord du pays jusqu’à mercredi soir.

Les quantités de pluie prévues durant la validité du BMS sont estimées entre 30 et 50 millimètres et pourraient atteindre ou dépasser les 70 mm sur les wilayas côtières, a ajouté la même source, contribuant ainsi à l’augmentation des volumes d’eau emmagasinés au niveau des barrages.

Programmes d’équipement : plus de 80 mds DA pou 2022

Par ailleurs, le montant du budget d’équipement consacré au secteur des ressources en eau et de la sécurité hydrique, au titre du projet de loi des finances (PLF) 2022 a atteint plus de 80,56 mds DA, a fait savoir le ministre du secteur, Karim Hasni.

Ce budget comprend 53,1 mds destinés à la réalisation de nouveaux programme et 27,35 mds DA pour la réévaluation des programmes précédents, selon les explications données par le ministre devant la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN), dans le cadre du débat du PLF 2022.

Et de préciser que «le secteur supervise actuellement 2.402 opérations contre une enveloppe de 3.183 mds DA outre des programmes en cours de réalisation de 650 mds», a-t-il révélé.

Le nouveau programme centralisé concerne une autorisation de programme de 18,16 mds DA pour la réalisation de 9 études géophysique relatives à la réalisation de forages, en sus d’une étude générale visant à définir les capacités hydroélectriques et hydro-solaire des barrages.

Le programme solaire comporte aussi des programmes de réhabilitation des stations de traitement de l’eau, des systèmes d’approvisionnement en eau potable,  des stations d’épuration des eaux usées et des opérations de dragage des barrages ainsi que l’entretien des équipements y afférents.

Concernant le nouveau programme décentralisé, il comprend une autorisation de programme d’un montant de 35,05 mds DA. Il s’agit de la réhabilitation, l’électrification, l’équipement et le raccordement de plusieurs forages ainsi que la réalisation, l’élargissement et le renouvellement des réseaux de distribution d’eau potable en plus de la réalisation d’installation de stockage d’eau et du renouvellement des réseaux d’épuration des eaux usées.

Au sujet des programmes centralisés et décentralisés, le ministre a fait état d’une enveloppe de 230 mds de crédit de paiement définis par le PLF 2022.