Pratique : Le meilleur moment pour faire du sport

Matin ou soir, quand l’entraînement physique est-il le plus efficace? Une étude australienne donne la réponse.

Préfère-t-on faire du sport le matin ou le soir? Faut-il courir en début de journée pour se vider la tête ou faire un jogging dans la forêt après le travail? Une étude récente, menée par l’Institut de recherche sur la santé Mary MacKillop de l’Université catholique australienne, répond à ces questions.

Les chercheurs ont conclu que le fait de s’entraîner en fin de journée avait un effet plus bénéfique sur le métabolisme que le matin. Le groupe étudié était constitué d’hommes en surpoids et sédentaires. Leur taux de cholestérol et de sucre dans le sang, leur forme physique générale et d’autres aspects de leur santé ont été observés. Leurs habitudes alimentaires ont aussi été passées au crible.

Durant l’étude, les participants ont reçu des repas dont la teneur en graisses avoisinait les 65%. Un taux élevé, motivé par la volonté des chercheurs d’observer les effets de l’entraînement sur le métabolisme des graisses et de contrôler la glycémie. Pour ce faire, les participants ont été répartis en trois groupes: l’un faisait de l’exercice à 6h30, le deuxième à 18h30 et le troisième, le groupe témoin, est resté sédentaire pendant la majeure partie de la journée.

Pourquoi s’entraîner en fin de journée

Au bout de cinq jours, les chercheurs ont constaté que le taux de cholestérol de la plupart des participants avait augmenté, même chez ceux qui faisaient de l’exercice le matin. Seule exception: le groupe dont les entraînements avaient lieu en fin de journée. En plus d’un taux de cholestérol plus bas, une meilleure santé cardiaque et un meilleur contrôle de la glycémie ont été observés.

Les chercheurs ne sont pas encore parvenus à en déterminer la raison exacte. Néanmoins, d’autres études ont démontré que la température maximale des muscles est atteinte en fin d’après-midi, voire en début de soirée, et que cette chaleur booste le métabolisme et la dépense énergétique. Comme lorsque l’on s’échauffe avant un entraînement. Dans tous les cas, les scientifiques qui ont mené l’étude s’accordent pour dire que «toute séance d’entraînement, à n’importe quel moment de la journée, est préférable à l’absence totale d’exercice».