Science : Une carte très réaliste de la Terre

Cela fait très longtemps que les cartographes et autres chercheurs se demandent comment aplatir la Terre sur une mappemonde sans trop déformer les angles et les distances. Des astrophysiciens américains ont récemment présenté une solution : une carte ronde en recto verso. Ces chercheurs ont également entre autres adapté leur modèle pour la Lune, la planète Mars.

N’en déplaise aux partisans de la terre plate, la planète Terre est bel et bien ronde (ou plutôt patatoïdale). Depuis très longtemps, les experts en cartographie cherchent des solutions pour représenter la Terre en 2D de la meilleure des façons. Dans un communiqué publié le 15 février 2021, des astrophysiciens de l’Université de Princeton, aux États-Unis, ont dévoilé leur nouvelle représentation. Il s’agit d’une carte ronde en recto verso (double-disque).

Un des chercheurs à l’origine de la carte, Richard Gott rappelle à juste titre qu’une carte ne peut-être parfaite. Toutefois, la précision relative à la réalité dépend du choix de la projection. Par exemple, la projection de Mercator est beaucoup moins réaliste que la projection de Peters. En 2018, Google Maps a d’ailleurs troqué la première projection contre la seconde. Rappelons également que la projection de Mercator est encore beaucoup affichée et présentée dans les salles de classe, et ce, malgré ses relents géopolitiques datant d’un autre siècle.

De très faibles déformations par rapport à la réalité

L’objectif ? Obtenir une carte avec le moins d’erreurs possible. Cette carte ronde affiche donc l’hémisphère Nord d’un côté et l’hémisphère Sud de l’autre. Les chercheurs ont expliqué que les distances représentées sur la carte ne s’écartent jamais de plus de 22,2 % de la réalité, ce qui est vraiment exceptionnel. Évoquons également le fait que les régions du bord de la carte sont seulement 1,57 fois plus grandes que celles se situant au centre. Ainsi, il s’agit donc de la carte reproduisant le plus fidèlement les distances réelles sur Terre.

Dans leur rapport complet, les astrophysiciens disent avoir adapté leur modèle en double-disque à d’autres astres. Citons la Lune, le Soleil, Mars, Jupiter, Vénus, Io (satellite de Jupiter) ou encore Encelade (satellite de Saturne). Les chercheurs ont même dévoilé une carte du ciel complète (classique) ainsi qu’une adaptation d’une image du ciel prise par l’instrument rayon X eRosita du Max Planck Institute for Extraterrestrial Physics (MPE).