Vaccination contre la covid-19 : Est-on protégé quand on n’a pas eu d’effets secondaires ?

On le sait : les vaccins contre le Covid-19 peuvent être à l’origine d’effets secondaires parfois importants, mais généralement bénins.  Mais est-on pleinement protégé contre la maladie lorsqu’on n’a eu aucun effet indésirable ?

Effets secondaires après le vaccin Covid-19 : d’où viennent-ils ? On distingue deux types d’effets secondaires post-vaccinaux : les effets secondaires locaux et les effets secondaires généraux.

Les effets secondaires locaux, on les connaît bien : le bras qui a reçu l’injection est douloureux, il peut sembler lourd et/ou chaud au toucher, il peut être rouge… Ces symptômes témoignent d’une inflammation locale : suite à l’injection, il y a un afflux de cellules (des globules blancs, des leucocytes, des macrophages…) qui viennent se battre contre ce que l’organisme interprète comme une infection. C’est une réaction immunitaire normale, et même souhaitée.

Les effets secondaires généraux (la fièvre, les maux de tête, la fatigue…) sont moins fréquents, et le mécanisme qui amène à leur survenue est encore mal connu, disent les spécialistres.

Aussi, l’absence ou la discrétion des effets secondaires est la situation la plus fréquente (on ne parle jamais des trains qui arrivent à l’heure !). Les effets secondaires vraiment gênants de la vaccination ne concernent qu’un patient sur 1000 environ, et les effets locaux sont banals.

On est donc protégé même si on n’a eu aucun effet secondaire après la vaccination. Plusieurs études ont été conduites sur la question, et elles sont claires : il n’y a pas de lien entre l’intensité des effets secondaires post-vaccinaux et la qualité des anticorps contre le coronavirus SARS-CoV-2 produits.

Ainsi, une étude japonaise publiée fin juillet 2021 (menée sur un groupe de 225 volontaires en bonne santé, ayant reçu 2 doses de vaccin à ARN messager au mois de février 2021) l’affirme : la réponse immunitaire provoquée par le vaccin ne peut pas être associée de façon significative avec la magnitude des effets secondaires ressentis par les vaccinés.

Alors pourquoi certains ont des effets secondaires après la vaccination ? C’est un paramètre propre à chacun : certaines personnes vont avoir tendance à répondre «bruyamment» aux infections tandis que d’autres n’auront quasiment aucun symptôme. «Ça ne change rien à la qualité de la réponse immunitaire», précisent les spécialistes.

On observe le même phénomène avec les piqûres de moustiques : tandis que certaines personnes n’auront aucun symptôme, pas même des démangeaisons, d’autres verront leur peau gonfler, devenir rouge et chaude, etc. Cela fait partie de la «personnalité» de chaque organisme.

Selon les chercheurs, «cn ne sait pas encore quelles sont les personnes les plus susceptibles de présenter des effets secondaires après la vaccination contre le Covid-19. La seule chose qu’on peut dire, c’est que les personnes qui ont fait des effets secondaires (importants ou pas) à la première dose ont un risque accru d’en faire à la seconde dose».