Football – Real Madrid : Jusqu’à présent, Eden Hazard a coûté 72.000 euros par minute

Ses nombreuses absences font d’Eden Hazard un transfert peu rentable depuis son arrivée au Real Madrid. Le quotidien AS a sorti la calculatrice et assure que le Diable a coûté plus de 72.000 euros par minute jusqu’à présent.

 

La mauvaise nouvelle est tombée lundi, moins de 48 heures après sa sortie prématurée lors de la réception d’Alavés, Eden Hazard est (encore) écarté des terrains. Cette fois, c’est une blessure musculaire à la cuisse droite qui est à l’origine de son indisponibilité. Un énième couac qui s’ajoute à une liste déjà conséquente.

Alors qu’il n’avait manqué que 20 matches sur blessures en sept ans à Chelsea, Hazard en a déjà manqué 38 en seize mois au Real Madrid. Durant sa première saison, il a souffert de plusieurs blessures consécutives aux chevilles.

 

44,8 millions d’euros par but

Le Brainois a manqué le début de la saison 2020-2021 à cause d’une blessure aux ischio-jambiers, puis est revenu à la compétition contre Mönchengladbach le 27 octobre en Ligue des champions (2-2). Il a ensuite été testé positif au Covid-19 le 7 novembre, l’écartant encore des terrains pendant une dizaine de jours.

Pour rappel, le Real a déboursé plus de 100 millions d’euros pour l’arracher à Chelsea lors de l’été 2019. Un an et demi plus tard, il n’a porté qu’à 28 reprises la vareuse merengue, toutes compétitions confondues.

Pour tenter de donner un aperçu du retour sur investissement, le quotidien AS a additionné le montant du transfert aux salaires déjà perçus jusqu’à présent. Une somme divisée par le nombre de minutes disputées. Résultat ? Un ratio plutôt élevé de 72.258 euros par minute. Chaque rencontre revient à 4,8 millions d’euros, chaque passe décisive à 19,2 millions et chaque but à 44,8 millions d’euros.

 

«Je pense qu’il a dépassé la limite»  

Eden Hazard, qui a connu une saison 2019-2020 minée par les blessures, continue de jouer de malchance.  Avant son arrivée au Real, Eden Hazard avait été plutôt épargné par les pépins physiques. «À Madrid, les attentes sont grandes. À l’extérieur, Eden donne l’impression d’être plutôt imperméable à la pression, mais personne n’échappe au stress. Cela peut avoir un impact sur les muscles. Je pense que son tonus musculaire est un peu trop élevé en ce moment et cela peut augmenter les risques de contracter des blessures», avance Kris Van Crombrugge, le médecin des Diables Rouges, interrogé par Het Laaste Nieuws.  «Eden veut toujours donner le meilleur. Là, je pense qu’il a dépassé la limite,  qu’il pousse son corps un peu trop loin».