Bassin méditerranéen : Les populations sont «en danger», selon un rapport

Le rapport sur l’état de l’environnement et du développement en Méditerranée (RED2020) a présenté ses conclusions alarmantes ce mercredi. Les experts s’inquiètent en effet pour toutes les populations du bassin méditerranéen. Et celles de 21 pays sont concernées.

Le rapport est «sans appel», relate France 3 Paca :  «Le bassin méditerranéen est particulièrement vulnérable au réchauffement climatique», alertent les auteurs.

Ainsi, dans cette vaste région, «15% des décès» sont attribués à des causes environnementales «évitables» : «L’exploitation des ressources et des organismes, la pollution et le changement climatique devraient exacerber les fragilités préexistantes et mettre en danger la santé et les moyens de subsistance» des populations établies.

Autre constat implacable, la zone méditerranéenne se réchauffe «20% plus rapidement que la moyenne mondiale» – la température ambiante et celle de l’eau – avec des conséquences directes dramatiques pour la région. Les projections en matière de précipitations annoncent jusqu’à 30% de baisse d’ici à 2080. Résultat, les saisons propices aux incendies vont dangereusement s’allonger.

L’augmentation du niveau de la mer pourrait atteindre de 0,5 à 2,5 mètres d’ici la fin du siècle, note le rapport. Un phénomène qui menace les riverains des zones côtières soit un tiers des 510 millions d’habitants installés dans le bassin méditerranéen.

«L’avenir de la Méditerranée est à un point de bascule», a résumé François Guerquin, directeur de Plan Bleu, lors de la présentation du rapport, mercredi 18 novembre.