Science : Comment les dunes communiquent-elles entre elles ?

Si la communication est d’une importance capitale pour les humains, elle pourrait également l’être pour les dunes qui seraient capables de « dire » leur position les unes aux autres. C’est ce qui ressort d’une étude, publiée le 4 février 2020, par des chercheurs de l’Université de Cambridge.  

 

Dunes, ergs, barkhanes, les noms pour les décrire sont multiples. Au-delà de leur diversité, les dunes pourraient posséder des mécanismes de déplacement et de communication similaires. En effet, une dune est rarement seule et forme plutôt, avec ses voisines, de vastes champs de dunes. Si l’on sait depuis longtemps que les dunes se déplacent, elles pourraient également communiquer entre elles. Ces deux phénomènes seraient même étroitement liés.

 

La migration des dunes

Les migrations des dunes – c’est ainsi que les chercheurs appellent leurs déplacements – se font à un rythme très lent et sur de grandes distances. Il est donc très difficile de les étudier. Selon les études précédentes, les dunes étaient perçues comme des entités autonomes qui se déplacent seules, sans nécessairement interagir avec leurs semblables. Elles peuvent, parfois, entrer en collision et s’engloutir l’une l’autre ou, simplement, échanger de la masse. Pour un néophyte, l’idée même de dunes entrant en collision peut sembler presque irréelle. Et pourtant, on pense aujourd’hui qu’elles feraient bien plus que ça!

 

Une question de rythme

Un phénomène très spécifique a attiré l’attention de quatre chercheurs en physique et mathématiques appliquées de l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni. Lorsque deux dunes migrent sur de longues distances, leurs vitesses, bien que différentes au départ, finissent par s’accorder naturellement. Bien plus que ça, on remarque que les dunes modifient leurs rythmes pour que ceux-ci s’adaptent et qu’elles puissent avancer à la même vitesse. Comment donc, ces structures de sable, parviennent-elles à s’échanger de l’information?

 

Une expérience révélatrice

Pour simuler les conditions réelles d’une migration de dunes sous-marines, l’équipe de chercheurs a créé un canal rotatif, rempli d’eau, dans lequel ils ont placé deux dunes de taille similaire. Celles-ci ont tourné pendant des heures dans le canal afin que les chercheurs puissent étudier leurs déplacements. La dune placée à l’avant a d’abord accéléré son rythme, repoussant la seconde par son sillage. Lorsque la première dune s’est suffisamment éloignée, et que son sillage est devenu plus faible, le rythme des deux dunes s’est harmonisé. Les deux structures ont ensuite évolué au même rythme.

Les chercheurs aboutissent donc à la conclusion suivante: l’influence que les dunes ont sur les forces qui les meuvent, comme le vent ou l’eau, change la manière dont ces forces affectent les autres dunes autour d’elles. Celles-ci seraient donc capables de communiquer leur position. Ce mécanisme permet aux dunes de se déplacer à la même vitesse et d’éviter toute collision. Si le phénomène avait déjà été observé auparavant, sa compréhension vient de faire un bond en avant!

Cette meilleure compréhension des déplacements des dunes sous-marines pourrait s’appliquer également sur la terre ferme. Elle aura alors une importance capitale dans la prévision et la préparation de l’avancée des changements climatiques sur les paysages, les communautés et leurs infrastructures.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire