Ministère de l’intérieur : Pas de nouveaux projets en 2020

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoune a affirmé, dimanche 27 octobre, que l’année 2020 verra uniquement le parachèvement des projets tracés, eu égard des difficultés financières que vit le pays.

Présentant un exposé devant les membres de la commission des finances de l’Assemblée populaire nationale (APN) sur le projet de budget 2020 de son secteur, dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances (PLF) 2020, le ministre de l’Intérieur a indiqué que «la priorité sera accordée, l’année prochaine, aux projets en cours de réalisation, eu égard de la conjoncture financière difficile».

«Le Gouvernement a décidé de parachever les projets en cours de réalisation sans prévoir l’inscription de nouveaux projets», a ajouté le ministre.

Il a relevé, dans ce cadre, que «tous les secteurs sont solidaires », donc la même démarche s’applique pour les autres ministères.

Détaillant le budget consacré à son département dans le cadre du PLF 2020, M.Dahmoune a fait savoir que le projet de budget de fonctionnement sera revu à la hausse avec 3.25% par rapport à l’année précédente, une hausse justifiée, a-t-il expliqué, par la révision des dotations demandée notamment par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) et la Direction de Protection civile.

Il est prévu, dans ce sens, que la DGSN bénéficiera du plus grand quota du budget soit 5.426 mds DA «pour l’acquisition de matériel d’armement et le renouvellement du parc automobile».

Quant au solde restant, il sera réparti entre la Direction générale de protection civile (DGPC), la Direction générale des transmissions nationales et la Direction générale de la garde communale.

S’agissant des postes budgétaires proposés pour l’année 2020, le ministre a fait état de 379.634 postes permanents et 45.091 postes contractuels.

La DGSN verra, à ce titre, l’ouverture de 5.981 nouveaux postes pour le recrutement d’officiers de police, tandis que la DGPC bénéficiera de 4.300 nouveaux postes pour couvrir ses besoins.

Le volet relatif au développement local et au renforcement des capacités des communes pour l’augmentation de leurs recettes a été au centre de l’intervention de M. Dahmoune qui a insisté sur l’impérative poursuite des efforts pour développer ce domaine.

Dans ce sillage, le ministre a fait état d’une proposition pour la révision à la hausse des taxes de collecte des déchets ménagers, a-t-il dévoilé, ajoutant que 0.944 milliard DA de ces recettes seront destinées aux communes.

Les communes devraient bénéficier de 30% des montants collectés dans le cadre de la réactivation de l’impôt sur la fortune (ISF), proposé au titre du PLF 2020.