Ecoles primaires : Missions d’inspection dans les communes du pays

Des missions d’inspection, destinées à évaluer les conditions de scolarisation au niveau des écoles primaires, ont été dépêchées dimanche 15 septembre dans l’ensemble des communes du pays, a annoncé le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire.

Ces missions d’inspection, menées pour la troisième fois depuis juin dernier dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire, «permettra de s’enquérir de l’état d’avancement des opérations d’aménagement des écoles dans le cadre du programme sectoriel pluriannuel (2018-2019-2020)», a expliqué le ministère.

Ce programme, a-t-il poursuivi, est pris en charge par la caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales, et englobe la réhabilitation de plus de 19.000 écoles primaires à l’horizon 2020 avec un budget estimé à 35 milliards de DA, mais également un autre programme pour la réalisation de nouvelles classes afin de résoudre le problème de la surcharge des classes à travers 11 wilayas (1.001 classes) avec une enveloppe financière estimée à 3,9 milliards de DA.

Ces missions encadrées par 250 cadres (inspecteurs centraux, inspecteurs généraux de wilayas, inspecteurs de wilayas, cadres centraux) s’attèleront, en outre, à «superviser le respect des conditions nécessaires au niveau des (426) groupements scolaires réceptionnés au début de cette année», a-t-on ajouté.

Relevant l’importance des budgets alloués aux volets de la restauration, du transport scolaires et des chauffages, le ministère a souligné également que «ces missions visent à s’enquérir du respect des instructions émises pour la prise en charge optimale des élèves».

Un montant de 26 milliards de DA a été consacré à la restauration scolaire au profit de 3.837.200 élèves, la réception de 2080 bus au profit de 30 wilayas, mais également l’équipement des écoles primaires avec des chauffages et climatiseurs pour un budget de 3 milliards de DA dédié  à 14.656 classes, a-t-il précisé.

Selon la même source, ces missions d’inspections s’inscrivent dans le cadre du «suivi permanent, par le biais de sorties sur terrain, décidé par le ministère depuis la mise sous sa tutelle de la gestion des écoles primaires en 2017, et qui a permis d’inspecter 15.100 écoles primaires, et 10.008 cantines scolaires».

Elles entrent également dans le cadre des objectifs du département en vue «d’une évaluation continue basée sur des critères objectifs», et qui «ont été renforcées cette année par le lancement et pour la première fois d’un questionnaire électronique relatif aux écoles primaires, dans une approche d’évaluation participative décidée par le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire».

«Ce questionnaire permettra aux parents d’élèves et fonctionnaires de l’éducation nationale et les associations d’exprimer leurs avis concernant les différents axes relatifs aux conditions de scolarisation, à même de mettre en évidence les éventuelles carences dans la perspective de leur règlement par les autorités concernées», a-t-on encore ajouté.