Bonne question : Pourquoi les poules pondent-elles toute l’année ?

Pourquoi les poules semblent être les seuls oiseaux capables de pondre toute l’année, alors que d’autres oiseaux (hirondelle, rouge queue…) n’ont que quelques nichées par an ?

La réponse à cette question pourrait tenir en un seul mot : domestication. Les gallinacés à l’état sauvage ne pondent pas non plus toute l’année. Et certaines poules, dans des élevages familiaux, aussi. Elles produisent des œufs plutôt entre le printemps et la mi-automne. Si on peut acheter des œufs continuellement, c’est parce que les poules pondeuses peuvent être placées dans des hangars où une lumière artificielle permet cela. Mais cela ne correspond plus à un cycle naturel, les poules étant de toutes façons des animaux domestiqués depuis des milliers d’années. On estime que les humains ont commencé ce processus sur les volailles il y a environ 6.000 ans en Asie du Sud-Est. La sélection artificielle a permis de favoriser certaines caractéristiques de choix dont une période de ponte étendue.

Et les poules ne sont non pas non plus égales entre elles concernant la ponte. Le nombre d’œufs varie selon les races (100 à 200 par an). Enfin, lors des périodes de ponte successives, les poules pondront moins d’œufs, l’arrêt de la ponte étant variable selon les races (6 à 8 ans).

 

Une vie après celle de poule pondeuse

Sur son site internet, l’INRA (France) explique qu’une «poule élevée en conditions commerciales peut pondre plus de 300 œufs dans sa vie productive». Et ensuite ? «Après une année passée à pondre, ce qui représente environ 300 œufs pondus par poule, elles sont tuées dans un abattoir», notent des associations. En cause, la baisse de leur productivité.