Gestion des déchets : L’élaboration de la Stratégie nationale finalisée

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatima-Zohra Zerouati a annoncé, dimanche 10 mars à Alger, l’achèvement de l’élaboration de la Stratégie nationale de gestion des déchets, qui sera présentée lors des Assisses nationale sur l’économie circulaire, devant se tenir les 17 et 18 mars courant.

 

S’exprimant lors de la cérémonie de clôture de la 2e édition du Salon international de l’environnement et des énergies renouvelables (SIEERA), Mme. Zerouati a estimé que ces assises constitueront une plateforme pour dessiner « une feuille de route », et ce avec l’association de l’ensemble des partenaires pour le traitement, la valorisation et le recyclage des déchets ,et ce, dans l’objectif de mettre cette activité au cœur du développement économique et de l’ériger en une source économique supplémentaire hors-hydrocarbures.

La ministre s’est félicitée, par la même occasion, du  » succès » de la 2e édition du SIEERA qui a vu la signature de 205 conventions de partenariat entre des entreprises nationales et étrangères.

Organisé du 7 au 10 mars au Palais des expositions (Alger), le SIEERA 2019 qui a été placé sous le thème « Les énergies renouvelables hors réseau au service d’un environnement durable dans le sud algérien et les zones enclavées », a été une occasion d’échanger les expériences et expertises en vue de la concrétisation de partenariats dans les domaines de recyclage et de la valorisation des déchets industriels et des énergies renouvelables. Outre Mme Zerouati, la cérémonie de clôture a été rehaussée par la présence du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, de l’ambassadeur de la Corée du sud à Alger, Lee Eun-yong, dont le pays avait pris part aux travaux dudit Salon, représenté par le ministère de l’Environnement, ainsi que de nombreuses entreprises publiques et privées spécialisées dans les domaines de l’environnement et des énergies renouvelables.

Lors de cette cérémonie, plusieurs participants au salon, notamment des entreprises publiques et privées, nationales et étrangères, ainsi que des acteurs et investisseurs activant dans le domaine de l’environnement et des énergies renouvelables, ont été honorés.

Cette manifestation a constitué également « un espace de coopération et d’échange entre les entreprises nationales, publiques et privées, activant dans le domaine de l’environnement », a ajouté la ministre, précisant que le contact entre ces entreprises nationales et leurs homologues étrangères avait permis la signature de plus de 200 accords de partenariat bénéfiques pour l’économie nationale.

Par ailleurs, le salon a vu la participation de 140 exposants professionnels, dont 22 étrangers issus de sept (07) pays, dont la Chine, invitée d’honneur de cette édition.

Affirmant que le SIEERA était devenu « une tradition », la ministre l’a qualifié de plateforme permettant de répondre ensemble aux défis et enjeux et de concevoir les opportunités d’investissement dans le domaine de l’environnement et des énergies renouvelables.

APS