Analphabétisme : Recul à 9,44% en 2018

La présidente de l’Association algérienne d’alphabétisation «Iqraa», Aicha Barki, a indiqué mercredi 10 octobre à Alger que le taux d’analphabétisme en Algérie a reculé cette année, à 9,44 % contre 10,43 % l’année dernière.

Intervenant au Forum du quotidien «El Moudjahid», Mme Barki a précisé qu’à la faveur de «la stratégie nationale d’alphabétisation à laquelle le président de la République a consacré un programme national important, le taux d’analphabétisme a reculé à 9,44 % cette année contre 10,43 % en 2017».

Selon la présidente de l’association «Iqraa», 90.000 personnes ont été inscrites cette année, en classes d’alphabétisation, à l’échelle nationale, réparties sur 21 wilayas où l’association est présente, encadrées par 4200 enseignants contractuels et bénévoles.

Le taux d’analphabétisme chez les femmes a atteint 7 % environ contre plus de 11 % chez les hommes, a-t-elle fait savoir, soulignant que l’affluence des femmes sur ces cours est plus élevée, avec 1,772 million de femmes ayant réussi à vaincre leur illettrisme.

Dans le cadre du partenariat de l’association avec le Haut-commissariat à l’Amazighité (HCA), Mme Barki a affirmé que l’association disposait de 16 classes d’enseignement de Tamazight qui compte 459 apprenants.

D’autre part, la même responsable a révélé que l’association a fait intégrer plus de 26.000 élèves dans l’école, après avoir exprimé le vœu d’adhérer aux classes d’alphabétisation dont l’âge de la majorité ne dépasse pas 16 ans.

A ce titre, Mme Barki a dit que son association contribuait à la lutte contre la déperdition scolaire, grâce aux actions de sensibilisation et aux programmes éducatifs.

Elle a annoncé, par ailleurs, que l’association avait recensé 12.000 enseignants contractuels, appelant dans ce sens les instances concernées notamment les APC à les prendre en charge et à trouver une formule pour les recruter dans le cadre des différents modes de recrutement disponibles.