La voix des opprimés

«The Voice» (La voix) est une émission qui a beaucoup de succès auprès des jeunes. Transmise une fois par semaine par la chaine de télévision française TF1, elle met en scène de jeunes talents qui parfois laissent perplexes par la beauté de leur voix.

Comme cette franco-syrienne prénommée Mennel, qui laissa l’assistance médusée en interprétant une chanson du crooner disparu, Léonard Cohen.

Et elle ne manqua de rendre hommage à la lutte du peuple palestinien !

C’était là les mots de trop dans un paysage médiatique entièrement acquis au sionisme et «au droit d’Israël de se défendre». La belle jeune fille qui porte un voile, ce qui n’est pas fait pour arranger les choses, est donc vouée aux gémonies et tout ce que compte le Paris médiatique de «démocrates» versés dans la dénonciation constante de l’antisémitisme, s’est donc levé comme un seul homme pour dénoncer cette petite pimbêche qui se permet de narguer en direct et en prime-time la diaspora juive !

La pauvre candidate à l’Eurovision est carrément lynchée par une foule de plumitifs et de faux chroniqueurs dont le point commun est, à l’évidence, la lâcheté et le confort d’être plusieurs à tirer sur une adolescente.

Pendant ce temps, Amir, un jeune franco-israélien est admis avec félicitations du jury et il représentera la France à l’Eurovision. La messe est dite.

Il faut donc faire très attention à ce que l’on dit ou écrit quand on évolue dans une configuration médiatique à la française. Beaucoup ont payé lourdement de s’en être pris à l’Etat sioniste et en en dénonçant les graves exactions.

Lesquelles exactions continuent de plus belle avec la très récente poursuite d’une adolescente palestinienne par l’armée israélienne qui finira par la tuer !

Bien sûr, aucun journal ni chaine télé n’en parlent. Mais le sulfureux et foncièrement raciste Eric Zemmour qui sévit toujours au Figaro, continue de se fendre d’écrits anti-arabes et personne ne trouve à redire.

Elle est belle la démocratie !

K.A.